Presse & publications

Louis Vogel rencontre le ministre de la Justice, Jean-Jacques Urvoas

Communiqué de presse de Louis Vogel,
Maire de Melun,
Président du club d’Iéna

Suite à ma lettre ouverte à l’attention du Ministre de la Justice en date du 17 février dernier (publiée dans le journal L’Opinion), Jean-Jacques Urvoas m’a reçu ce matin pour un échange sur les questions de Justice.

Je salue la qualité d’écoute et le sens du dialogue dont le ministre a fait preuve au cours de notre entretien.

Le constat que j’avais dressé quant à la paupérisation dramatique de la justice française et de l’administration pénitentiaire est, semble-t-il, partagé par le Garde des Sceaux mais je constate qu’il n’a ni les moyens et ni le temps nécessaire pour redresser la situation et mettre fin au désarmement pénal de notre pays.

Cette situation est inquiétante alors que la France fait face à une menace terroriste élevée, à une crise européenne sur les migrants et à une délinquance en hausse sur l’ensemble du territoire.

Que peuvent penser les justiciables français, les magistrats et les collaborateurs de l’administration pénitentiaire quand ils voient que le gouvernement vient de débloquer deux milliards d’euros pour financer une revalorisation du salaire des fonctionnaires et des centaines de millions au gré des contestations (jeunes, agriculteurs, intermittents), sans apporter la moindre réponse dans le domaine judiciaire ? Le récent rapport de la Cour des comptes sur l’administration pénitentiaire démontre pourtant l’urgence à agir.

Notre système judiciaire a besoin de moyens, de pragmatisme et de crédibilité et non d’idéologie. Je déplore le désintérêt manifeste du Président de la République pour ces questions, qui conduit à une impuissance préoccupante de l’Etat.

La prochaine majorité de droite et du centre que j’appelle de mes vœux en 2017 devra fixer de vraies priorités pour que la France se dote enfin d’une justice digne de ce nom.

Précédent Suivant
Top